Érablière: conception d’un jardin forestier et production de sirop d’érable. Verchères 2018-en cours.

Érablière: conception d’un jardin forestier et production de sirop d’érable. Verchères 2018-en cours.

Notre client désire aménager une érablière sucrière dans le but d’optimiser la production de sirop d’érable,  y concevoir un jardin forestier, tout en améliorant l’état de santé général de son précieux écosystème.

2018. Année 1 du projet.

Après discussion avec le client, il a été convenu du mandat suivant:

Pour l’étude écosystémique précédant l’implantation du jardin forestier: 

  • caractériser les PFNL de son érablière (comestibles, plantes médicinales, végétaux biofertilisants et biorépulsifs) dans le but de proposer des actions à poser (multiplication et/ou conception d’extraits végétaux);
  • définir les meilleurs potentiels de culture en comestibles et en végétaux médicinaux pour son érablière sucrière.

Pour l’aménagement acéricole:

  • dresser un portrait de l’état de santé de l’érablière; 
  • déterminer  le nombre d’entailles potentiel de l’écosystème (avant intervention et après intervention sylvicole);
  • rédiger une prescription sylvicole adaptée à la conception d’un jardin forestier.  

À la suite de nos inventaires, nous avons recommandé pour son érablière : 

  • de créer des îlots forestiers et d’y introduire des arbres et des arbustes : comestibles, médicinaux ou végétaux auxiliaires;
  • d’aménager son sous-bois avec des végétaux médicinaux : très belles possibilités de culture de ginseng à cinq folioles à certains endroits;
  • d’introduire en sous-bois des plates-bandes de copeaux de champignons saprophytes;
  • et parmi les PFNL relevés:
    • d’utiliser la fougère de l’aigle, la grande bardane, la consoude officinale et l’achillée millefeuille pour la conception d’extraits végétaux;
    • de multiplier et d’étendre l’aire de distribution de la fougère à l’autruche et de l’aralie à grappes.

2019. Année 2 du projet.

Au cours de l’été 2019, le client nous a contactés pour amorcer les analyses écosystémiques visant l’introduction du ginseng à cinq folioles en sous-bois de son érablière et de localiser les meilleurs endroits pour sa culture.

Le client a aussi suivi  la formation: Culture de champignons forestiers : Formation et accompagnement.

Le projet suit son cours…

Ce projet a été exécuté en partenariat avec Audrey Labonté, ingénieure forestière et Louis Lefebvre, agronome.

Le projet a bénéficié de subventions. Pour informations, contactez-nous.

 

Compétences

Posté le

11 mars 2019